Je suis poésie
Bienvenue sur Je suis poésie.
N'oubliez pas de vous présenter et de mettre un avatar avant de poster vos textes.
Merci à vous !

Les Enseignes de l’Œuvre

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Enseignes de l’Œuvre

Message par Joël Gissy le Mer 29 Avr - 12:02

De l'athanor livre en ses feuillets, décrypté,
Qu'âtres, maisons voilées de très anciens triomphes,
S'effondre la Tour-Dieu d'un château sans clef
Que garde de son Ankh la Maîtresse des gomphes.
Le pèlerin parcourt ses cartes, égaré.
Cœurs piqués au sang noir de vampires agomphes.

Joël Gissy

www.joelgissy-poesie.com
avatar
Joël Gissy

Messages : 47
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 35
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur http://joelgissypoesie.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Enseignes de l’Œuvre

Message par ULALUME le Sam 2 Mai - 15:00

Quand l'hermétisme débouche sur de si beaux vers, ça n'est plus une prise de tête, mais un régal !

ULALUME

Messages : 55
Date d'inscription : 17/02/2015
Localisation : PARIS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Enseignes de l’Œuvre

Message par ULALUME le Lun 11 Mai - 21:41

Pour que la Maîtresse des gomphes ne me fasse plus rêver :

"Le gomphe des rapides est une petite libellule d’une envergure de 25 à 27 mm, d’apparence foncée. Comme tous les gomphes, ses yeux sont séparés alors qu’ils se touchent chez les autres genres de libellules. La face est vert clair et porte deux lignes foncées. Le thorax est orné d’une alternance de bandes noir brunâtre et vert jaunâtre, et les pattes sont noires. Le long abdomen est mince et noir, et porte des taches allongées jaunes sur le dessus et de petites taches de la même couleur sur les côtés. Chez le mâle, l’extrémité de l’abdomen est légèrement enflée. Il est possible de confondre cette libellule avec d’autres espèces de gomphes partageant son habitat, mais celles-ci portent toutes une rayure jaune sur le dessus de l’abdomen."

Peine perdue ! Elle me fait toujours rêver...

ULALUME

Messages : 55
Date d'inscription : 17/02/2015
Localisation : PARIS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Enseignes de l’Œuvre

Message par Joël Gissy le Mar 12 Mai - 14:48

Pour vous remercier, Ulalume, de vos sympathiques commentaires, voici un petit indice : il s'agit en fait de Nephtys.
avatar
Joël Gissy

Messages : 47
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 35
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur http://joelgissypoesie.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Enseignes de l’Œuvre

Message par ULALUME le Mar 12 Mai - 17:31

"Nephtys, Nebt-Het ou Neb-Hout qui signifie "La dame (ou maîtresse) du château", est une déesse de la mythologie égyptienne ; elle est la déesse protectrice des morts en veillant sur le sarcophage, déesse funéraire aux côtés de Hâpi, avec qui elle est associée pour protéger le vase canope contenant les poumons du défunt.

Elle est représentée comme une femme coiffée de deux hiéroglyphes servant à écrire son nom. Son sanctuaire principal se trouve à Héliopolis où elle fait partie de la grande Ennéade. Elle est vénérée aussi, à l'époque gréco-romaine, à Kom Mer (ou Kômir, Haute-Égypte), associée à Anoukis (Anqet en égyptien). Dans le temple d'Edfou, une fête, « Le cœur de Nephtys se réjouit » était célébrée le 28e jour du mois Pharmouti de la saison Peret.

Elle est la fille de Geb et de Nout, sœur d'Isis, d'Osiris et de Seth dont elle est également l’épouse. Avec Isis, qu’elle aida à reconstituer le corps démembré de son époux Osiris, elle était l'un des deux « milans » ou oiseaux hurleurs, qui semblaient émettre des lamentations funèbres. Elle est parfois considérée comme l'amante d'Osiris de qui elle aurait eu Anubis1."
Wikipédia.

Un PETIT indice en effet car son rapport avec les gomphes m'échappe toujours.
Dois-je en déduire que vous cherchiez rime à "triomphes" et que, n'ayant pas le choix, vous n'avez pas hésité à "bombarder" Nephtys maîtresse des gomphes ?
Votre poème serait-il aussi une énigme à résoudre ? Hélas tous les lecteurs ne possèdent pas les qualités de Sherlock Holmes ni des connaissances en mythologie égyptienne...Hélas ?... Ou : tant mieux ! Car, s'ils les possédaient, leurs rêveries autour de La Maîtresse des Gomphes perdraient leur force.

ULALUME

Messages : 55
Date d'inscription : 17/02/2015
Localisation : PARIS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Enseignes de l’Œuvre

Message par Joël Gissy le Mar 12 Mai - 17:34

J'évoquais les gomphes en tant que symbole de renaissance au même titre que les coléoptères.
avatar
Joël Gissy

Messages : 47
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 35
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur http://joelgissypoesie.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Enseignes de l’Œuvre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum