Je suis poésie
Bienvenue sur Je suis poésie.
N'oubliez pas de vous présenter et de mettre un avatar avant de poster vos textes.
Merci à vous !

des mots

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

des mots

Message par kunturpa uman le Mer 29 Juin - 12:22

Mots1

lune
blanc halo
page vide
sans mots
main lasse
joue du stylo
sous
les étoiles basses
la langue masquée
maudit le ciel hautain
et les heures passent
les mots s'effacent
sur le vélin
le scribe soupire
sa plume est au pis
l'encre répandue
en flaque bleu-nuit ;
Pierrot peut rire.


dans le secret des runes ,
dorment de vieilles lunes
à la santé fragile 
leur rêve est d'argile
de cunéiforme beauté
dont les pleins et déliés,
en creux et bosses
cisèlent les mots
au flanc du colosse
dont le pied instable
s'enfonce dans le sable
comme le pas du chameau :
la mémoire se délite
au sablier du temps
qui se vide lentement
comme les mots de leur sens
dont la nuit garde la forme
sur les nacres qui ornent
d'anciens testaments

écriture , mélancolique moelle,
molle et solennelle,
bucoliques mots de nature
mots de la nuit, de l'ennui
de la vie officielle,dure ,réelle,éternelle
mots nés d'un bel azur
ou fumées de l'ivresse.

mots2
gravés dans le granit
dorés sur la noirceur du marbre ;
d'amour enlacés au cœur de l'arbre
nostalgie sur un banc ,de mousses verdi ;
les mots flambeaux dansant comme les oriflammes
de nuits sans halo ;
des mots si beaux cernés de lumière
sculptés dans le vent,dans le temps
dans la mer
qui flottent longtemps
où coulent comme pierre au fond d'un étang ;
le mot dans ses nacres
luisant comme le sceptre d'un sacre
le mot simulacre comme le corps d'un spectre
diaphane d'éternité,étiré comme le temps
entre les mots qui lassent répétés trop longtemps
les mots inconsistants,les mots qui atèrent
d'édits sans appel de songes-creux
se prenant pour des dieux
de rêveurs éternels
qui pour refaire le monde
répandent les maux
qui heurtent les mots issus des lumières .


mots 3
------------------
la chair des mots consumée
volupté de volutes et arabesques bues
au col de la flûte
nuages bleus d'éther,
la chair des mots consommée
le dire , essence évaporée de maint délire
de maint désir secret ,se tait
et se perd dans le cœur de la nuit ;
dans l'ivresse l'esprit devenu monde
délivre ses édits ;
et toi tourné vers le silence
tu bois l'aube en sa tendre naissance
comme un nectar ranci ;





kunturpa uman

Messages : 3
Date d'inscription : 27/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum